Nous , les islamistes , Toi et Ta « France ».

CelYMOjWIAEgiTP

Ces années de haine dont tu nous accuses en sous-mot sont celles de Ta France.

C’est Ta France qui, dans un besoin de se croire indispensable et irréprochable, a pris pour prétexte les nobles valeurs de partage, de tolérance, d’ouverture afin de les bafouer sans retenue dans son combat « chevaleresque » contre nous : les souverainistes, les patriotes « l’ennemi » que Ta France a désigné.
Tu nous accuses de mensonge et désinformation, ce que Ta France pratique quotidiennement depuis des décennies afin de détourner l’attention et pour cacher ses propres magouilles, ses manipulations et sa corruption.
Tu nous accuses d’islamophobie, néologisme de Ta France bien-pensante qui veut dénaturer le refus volontaire d’une idéologie radicale en cherchant à la faire passer pour une maladie externe à l’Islam.
Mais Ta France ne connaît rien de l’Islam. Ta France n’a jamais lu le Coran et la Sunna. Ta France se contente de suivre aveuglément la pensée unique qui ne sert qu’à défendre les intérêts de ceux qui sont financés par le pétrole du Moyen-Orient.

Hier, Ta France défendait les mosquées et autres écoles coraniques salafistes et wahhabites, sans ne serait-ce que chercher à savoir ce qu’elles sont véritablement.
Aujourd’hui Ta France commence mollement à réaliser qu’elle a activement participé à la radicalisation islamique de sa société.

Tu nous accuses de xénophobie, autre néologisme de Ta France bien-pensante diabolisant toute tentative de contrôle, même raisonnable, des frontières que Ta France a activement œuvré à anéantir.

C’est pourtant bien Ta France qui s’enferme à double-tour le soir venu et évite soigneusement certains quartiers, sachant pertinemment qu’elle serait en danger si elle y pénétrait.

Hier Ta France insultait les citoyens qui avaient l’insolence de hisser le drapeau français, les traitants de sales fachos xénophobes.

Aujourd’hui, la chose qui sert de président à Ta France, récupère de ce même symbole dans une vaine tentative de propagande politico-politicienne.

Ta France est celle qui, après plusieurs décennies d’assistanat envers les étrangers, après plusieurs décennies à vomir sur ses propres concitoyens et inciter ceux d’autres pays à venir se servir gracieusement, Ta France toujours offre sans retenue la nationalité à tort et à travers, c’est Ta France qui a créé une dette de 2 000 milliards d’euros !

C’est Ta France qui a créé artificiellement ces pseudo-français qui arrachent et brûlent le drapeau Français pour brandir celui de leur « pays de cœur » à toutes les occasions et qui n’ont de toute façon aucune sorte de respect pour Ta France et encore moins pour toi.
Ta France prétend défendre la tolérance pourtant Toi et Ta France êtes intolérants envers ceux qui font l’affront de refuser votre pensée unique.

Ta France prétend rejeter les amalgames pourtant Ta France est la première à généraliser et faire l’amalgame entre des ultras minorités radicales et les véritables patriotes quelles que soient leurs origines.

Toi et Ta France avez raison d’avoir peur.Toi et Ta France êtes responsables du régime totalitaire que nous subissons aujourd’hui.

Toi et Ta France êtes complices et coupables de la situation dans laquelle La France se trouve aujourd’hui : crise économique, crise politique, crise identitaire profonde, dette, austérité, etc.

Toi et Ta France êtes les traîtres qui ont permis et facilité l’infection métastatique de la cinquième colonne islamique à tous les niveaux de notre société.

Toi et Ta France êtes complices et coupables des terroristes qui ont fait de Toi et Ta France,de nous tous aussi malheureusement,des futures victimes de la barbarie islamique.

L’Insurrection qui vient…Porcherie! Porcherie!

Publicités

Hollande l’homme de tous les reniements.

626260-le-vladivostok-navire-de-type-mistral-destine-a-etre-livre-a-la-russie-dans-le-port-de-saint-nazaire

Les Français peuvent être un grand peuple dans l’histoire avec de grands dirigeants, mais, à contrario comme une malédiction, ils peuvent aussi passer par des périodes sombres, de médiocrités, de lâchetés sans pareil. Comme s’ils payaient collectivement leur succès, leurs gloires passées. Du grand Général Pétain de la Première Guerre mondiale, au vieux Maréchal du même nom, qui serra la main de Hitler à Montoir en signant la capitulation.
Qu’il est loin De Gaulle, de même François Mitterrand… Du Président Chirac, puis Sarkozy, aujourd’hui Hollande, nous sommes revenus dans l’ère des médiocres, des lâches, des bateleurs de foires à celui de tous les reniements.Tromper ,mentir sciemment au peuple Français cela fait bien trente ans que nous le vivons,le subissons ,au point ou notre attrait pour le politique est aujourd’hui à néant.

Mais jamais pour le moment la France n’était revenue sur sa parole, sur ses engagements internationaux. Ils ne concernent non pas seulement ce Président, ce gouvernement, mais la crédibilité de notre pays, sa loyauté d’État à État. C’est son image d’indépendance et de souveraineté aux yeux du Monde pour plusieurs décennies qui risque d’être gravement ternie.

Avec le Président Hollande, nous en sommes piteusement arrivés là… Refuser aujourd’hui pour des prétextes fallacieux de livrer les navires Mistral à la Russie, c’est trahir sa parole. Pire, c’est aussi jeter pour longtemps le discrédit sur notre nation. Cela n’est pas acceptable.

Le changement, c’est Manuel Valls !

Image

En réponse à la formidable déculottée électorale du parti au pouvoir aux dernières élections municipales, le Président Hollande a décidé de nommer Manuel Valls Premier Ministre.

À tous les français écœurés par les politiques ultras libérales de ces dernières années, à ceux qui se sont réfugiés dans la colère sourde de l’abstention,à ceux qui ne sont même pas inscrits sur les listes électorales , à ceux qui ont voté à l’Extrême Droite devenu aujourd’hui le premier parti des travailleurs et des classes populaires, à cette injonction forte et massive à plus de justice sociale, pour une plus grande et meilleure répartition des richesses, le Président Hollande ,en nommant au poste de Premier Ministre un ultra libéral, sioniste, atlantiste, mondialiste , a répondu au peuple français par un magnifique bras d’honneur . Il aurait pu ajouter à son intervention télévisée : » je vous emmerde tas de cons » que cela n’aurait en rien dénoté.

Le pouvoir actuel a perdu toute légitimité, il a été clairement désavoué par le peuple français lors des dernières élections. Le mépris et la morgue de cette caste dirigeante n’a plus aucune limite, elle s’est placée d’elle-même en dehors du champ démocratique.

Le temps de ces usurpateurs est compté, leur folle fuite en avant est le signe leur perte prochaine.

La France, une dictature socialiste ?

Je vous rassure tout de suite, la France d’aujourd’hui n’a rien à voir avec le socialisme. L’économie est ultra libérale, nos gouvernants sont totalement assujettis aux banques internationales, aux marchés financiers. Ils suivent à la lettre les diktats de Bruxelles, rien ne s’oppose à la finance prédatrice mondialiste. Chaque jour,les droits des travailleurs sont attaqués. Sous le vocable inversé de « réforme » ,les protections et acquis sociaux obtenus après de longues luttes, sont sacrifiés sur l’autel de la sacrosainte compétitivité. Ce cycle infernal n’aura de fin que le jour ou les travailleurs français en seront au stade des ouvriers esclaves du tiers-monde.
Afin de masquer la réalité de leur paupérisation constante orchestrée sciemment, annihiler leur volonté revendicatrice et d’aseptiser toutes luttes contre les injustices sociales toujours plus criantes, une formidable ingénierie, un contrôle social total leur est appliqué sous la forme d’une surveillance globale et d’une occupation mentale constante.

Aux droits des travailleurs, à la protection sociale, aux retraites, à la sécurité sociale, aux salaires, etc sont habilement substitués par des « avancées » dites sociétales comme le mariage pour tous ne concernant qu’une infime partie d’entre eux. Pire ce « progressisme » des loges maçonniques n’est mis en place que dans le seul but d’affaiblir leur cohésion de classe. La finalité est de les individualiser encore plus, les laissant seul et sans défense dans l’impossibilité de combattre, de s’opposer à la toute-puissance patronale.

La France de 2014 n’a strictement rien de socialiste Monsieur le Président Hollande, mais elle est sans aucun doute,indiscutablement, une dictature ultra libérale.