La Justice anti-française racialiste complice de crimes de masse !

Julien_Artiste_Mal_Pendant_pauvret_R_d_R_liquance-4f555-fc835

Proche d’un des lieux de notre longue Histoire de France, de véritables actes de guerre ont cours, c’est très symbolique.

Ce sont des centaines de milliers de vipères enragées que nous nourrissons en notre sein.

Ces vipères haineuses, elles nous ont été imposées, on nous a traitreusement forcé à les accueillir.

Le terrorisme, ce n’est pas uniquement ces odieux massacres collectifs de jeunes gens au Bataclan ou sur les terrasses des cafés parisiens.

Le terrorisme,depuis trop longtemps, il est quotidien !

C’est sur tous les points du territoire français, dans chacune de nos villes, grandes ou petites, aujourd’hui jusque dans nos plus petits villages reculés de province, que nous le vivons, que nous le subissons.

Année après année, les actes de barbarie, les crimes, les viols, les agressions, les appropriations violentes, les feux d’origines criminelles, les intimidations se multiplient.Ils explosent par leur nombre, leur intensité ciblant sciemment, volontairement, des français autochtones dit de souche y compris nos compatriotes d’outre-mer de couleurs, vivant en métropole.

Dans une moindre mesure qui reste à quantifier, ( solidarité ethnique/religieuse?) mais tout de même, sont aussi victimes des personnes étrangères ou d’origines étrangères, vivant conformément à nos lois à nos côtés en parfaite symbiose .

Il est impératif  de les protéger, de ne pas amalgamer malgré d’immenses difficultés, au risque de les voir basculer sous la contrainte ou se sentant abandonnées au milieu de ces fauves sanguinaires, par dépits.

Cet aspect récurrent,chaque français l’intériorise parfaitement.Il est bien trop significatif pour être balayé par de quelconques arguties sophistiques.

Il est totalement révélateur par son ampleur.

Cela doit être dénoncé solennellement !

Pas entendus, ces cris de douleurs unanimes, ces hurlements de souffrance populaire, demain inévitablement, résonneront dans tout l’hexagone tel un tonnerre assourdissant, frappant de ses éclairs vengeurs implacablement les petits(es) marquis(es) décadents, autistes et désinvoltes vêtus de robes noires et leurs commanditaires : la lie thermidorienne socialiste aux affaires.

De véritables « franconades » en bande d’une violence inouïe s’abattent sur nos jeunes, nos enfants, les laissant sans vie ou grièvement blessés poignardés, éventrés, sur les trottoirs de nos villes.

Pour des motifs futiles qui ne sont que des codes d’attaques , un regard, une demande de cigarette , bien loin d’un quelconque aspect purement crapuleux, et/ou en plus : des pères de famille, des femmes , des vieillards sont frappés,battus à mort journellement.

S’ils s’en sortent, ils restent traumatisés à vie.

Ces actes de guerre dite de basse intensité n’ont jamais été qualifiés, n’ont jamais été reconnus pour ce qu’ils étaient : des exactions à fortes composantes,à fortes connotations racistes et/ou religieuse quand bien même les victimes soient athées ou agnostiques.

Ce terrorisme-là a été nié, occulté par nos autorités, par nos politiques incapables de percevoir la souffrance indicible de leurs compatriotes tant ils sont déconnectés des réalités, hors-sol de leur Patrie nourricière.

Cette terreur au quotidien a été alimentée par le laxisme calculé, voulu d’une Justice vérolée par une idéologie nihiliste. Une Justice gangrénée par la haine abjecte qu’elle porte viscéralement à l’ensemble de la classe ouvrière toujours à prédominance blanche, à nous les indigènes de France.

Une Justice ouvertement racialiste anti- française,confortant jusqu’à l’absurde un lumpenprolétariat islamisé radicalement opposé à la Nation Française et à son Peuple.

Une anti-Justice soudoyée par le haut et protectrice d’une fange conséquente de criminels parasites désœuvrés d’importation ou récemment naturalisés .

Ils sont l’armée de réserve que le Capital mondialiste apatride déchaine sur notre sol contre nous.

La Justice française, aujourd’hui, ne protège plus la société, elle la désagrège, sur ordre méthodiquement.

Elle combat frontalement les braves gens, laissant en liberté des prédateurs allogènes ou en les libérant de manière inconsidéré , sachant pertinemment ,à peine dehors , ils vont renouveler immédiatement leurs méfaits criminels.

Justice complice ! nos blessés ,nos morts vos émoluments !

Ses valeurs sont dénaturées à l’opposé même de sa fonction première.

Son glaive aveugle ,implacable et impitoyable, s’abat sur le malheureux citoyen honnête de la classe laborieuse qui aurait eu l’audace de protéger ses biens, rien que sa vie ou celle des siens.

Aujourd’hui ,ce n’est pas de plus de crédit, de plus de moyens financiers dont a besoin la Justice française, même si à l’avenir, après sa « réorganisation « :taillée à raz façon charrettes en place de Grève,son budget devra être tout simplement multiplié.

Il est urgent de se réapproprier notre outil collectif de coercition légal ,de justice et de droit en stoppant sa dérive abyssale.

Une absolue reprise en main de ce corps crucial de l’État Français doit-être effectuée radicalement ,sans attendre ,car le principe même de sa fonction est dévoyé portant une atteinte gravissime à la sécurité publique de facto à celle de la République.

Des textes législatifs extrêmement contraignants, donnant tous pouvoir à ses représentants, devront être publiés expressément durant cette période d’urgence absolue.

Ce n’est pas avec une énième reforme fût-elle profonde que nous sauverons ce bien sacré de la Nation, mais par une véritable purge à la hauteur de son état de putréfaction actuel.

Un seul remède, une totale épuration pyramidale !

Tirons la chasse, récurons ce pilier fondamental de notre démocratie malheureusement réduite en lieu d’aisance nauséabond.

Nous sommes en guerre, l’ennemi nous frappe durement, impitoyablement.

Contre nous de la tyrannie. Notre drapeau tricolore si longtemps souillé, l’étendard tricolore vénéré tant bafoué,il est rouge du sang de nos martyrs, tombés pour la Liberté , Liberté chérie en ton nom nous combattrons.

De féroces soldats mugissent Allah akbar tuent nos fils, nos compagnes.

Entendez-vous l’appel de la Patrie en danger répondant à cet écho venu d’outre tombe, celui du sacrifice ultime des Pères fondateurs de la République.

Louis Antoine de Saint-Just , Maximilien Robespierre.

Présent !

Aux armes citoyens, formons nos bataillons, que le sang impur de l’ivraie abreuve nos sillons !

L’Insurrection qui vient…Porcherie! Porcherie!

 

Publicités

A propos publiciste-dilettante

Dilettante publiciste, région de Rennes,Bretagne, France. Voyageur dès que mes moyens me le permettent. Accessoirement, "chef de claque" amateur dans les Opéras des villes et capitales visitées.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s