La liberté d’expression devrait être totale sinon elle n’est pas.

Il s’est joué des pièces de théâtre ouvertement christianophobe dont l’une pousse l’outrance jusqu’à projeter sur l’image du Christ des excréments. Une abjection caractérisée fut-elle avec des accessoires scéniques.Je ne m’oppose pas à la création « artistique » de cette ignominie bourgeoise gauchiste, ni même à sa représentation publique.
Mais la savoir financée par l’État à travers des subventions me scandalise autant sinon plus que la réaction des autorités de l’Église Catholique de France condamnant les protestataires pacifiques au nom justement de la liberté d’expression.
Ils auraient mieux été inspirés « divinement » et ce à minima ,de garder le silence ne serait ce que par désapprobation.
 Cet épiphénomène est révélateur.Il est légal ,au sens propre ou figuré ,de cracher sur les convictions religieuses ancestrales de bon nombre de français.Mais il leur est interdit ,sous peine d’être trainés devant les tribunaux pour incitation à la haine raciale ,si par malheur ils élèvent la moindre contestation, la moindre critique au sujet de l’identité de la France et des français . Ici ,on arrive très facilement à la limite bien tangible de la liberté d’expression .
Un tabou bien compris par nos « penseurs » et autres élites politiques ou médiatiques qui ne s’y aventurent que sur les sentiers fortement balisés que leur impose le système tant au niveau national et avec finalement très peu de divergence au niveau européen.
 Vous pouvez hurler Dieu est mort , vous revendiquer athée ou agnostique publiquement et heureusement, mais n’ayez pas le début d’un infime doute sur certains des événements historiques (qui ont bien existé, je ne le conteste nullement là n’est pas la question)durant la deuxième guerre mondiale.
Interdire formellement par le droit ,par la sanction pénale toute recherche historique est une aberration, pire une faute intellectuelle majeure qui ouvre la porte à toutes les falsifications, à toutes les négations clandestines.C’est par des arguments que l’on combat d’autres arguments pas par l’interdiction .
La liberté d’expression doit être absolue ou elle n’existe pas.
 Je n’aborderai pas ici la participation de mon pays à des guerres de prédations ,sous faux drapeaux humanitaires, causant des dizaines de milliers de morts ,menées dernièrement contre des pays souverains comme la Côte d’Ivoire ou la Libye et sûrement prochainement la Syrie ,la monstruosité de tels actions me révulsent et me désespèrent profondément,elles m’anéantissent même.
Publicités

A propos publiciste-dilettante

Dilettante publiciste, région de Rennes,Bretagne, France. Voyageur dès que mes moyens me le permettent. Accessoirement, "chef de claque" amateur dans les Opéras des villes et capitales visitées.
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s